L’Ordre des psychologues du Québec est très clair sur le fait que les thérapeutes ne sont pas autorisés à voir deux personnes qui sont très proches l’une de l’autre, car cela crée un fort potentiel de conflit d’intérêts. Par proximité, on entend des relations telles que « frères et soeurs », « partenaires romantiques », « colocataires », « membres de la famille », etc. Certaines raisons pour lesquelles le thérapeute ne peut pas voir les deux sont les suivantes :

  • Il peut être difficile pour un thérapeute de rester « neutre » s’il dispense une thérapie aux deux parties,
  • la confidentialité peut être difficile à maintenir car il peut devenir difficile de savoir qui a fourni quelle information,
  • la nécessité de garder des secrets peut entraîner une foule de problèmes déontologiques.