Qu’est-ce que la thérapie humaniste centrée sur la personne?

La thérapie centrée sur la personne (aussi appelée la thérapie centrée sur le client) fût développée par Carl Rogers, comme un moyen d’aider les gens à réduire leur détresse, à grandir et à prospérer. Au lieu de se concentrer seulement sur la réduction des symptômes, la thérapie centrée sur la personne vise à aider les gens à s’auto-actualiser et à atteindre leur plein potentiel.

La thérapie centrée sur la personne se fonde sur les forces naturelles de la personne, et assume que celle-ci détient un sens inné de ce qu’elle a besoin, de ses envies et de ses désirs. Durant la thérapie, le thérapeute prendra une attitude non-directive et collaborative, au lieu d’agir comme « un expert » ou « un leader »,  puisque selon cette approche, on suppose que le client sera en mesure de discerner naturellement ce qui est meilleur pour lui-même. Le psychologue ou le thérapeute, accompagnera son client vers cet état d’éveil, afin qu’il soit en mesure de faire ses propres choix de vie.

Comment fonctionne la thérapie centrée sur la personne?

La thérapie centrée sur la personne ne se base pas sur des outils spécifiques ou des techniques, mais plutôt sur l’attitude du thérapeute envers le client. Les éléments clés sont:

Un regard positif inconditionnel:  Le thérapeute ou le psychologue démontre une attitude sans judgement qui reflète l’empathie, la compréhension et l’acceptation du client, peu importe les révélations. Cela encourage le client à se sentir en sécurité pour discuter de sujets difficiles, et d’explorer des options, des valeurs et des choix.

La compréhension empathique:  Le thérapeute ou le psychologue se concentre sur la compréhension et l’acceptation des pensées et des sentiments du client, sans porter de jugement. Le thérapeute ou le psychologue agit comme un reflet des ses pensées et de ses sentiments, ce qui lui permettra d’atteindre une clarté et une vigilance acrrue.

L’authenticité: Le thérapeute ou le psychologue se voit comme le compagnon de voyage du client, comme un égal et non comme un expert. Le thérapeute partage ses sentiments avec authenticité lorsqu’il est approprié de le faire, ce qui permettra de bonifier la thérapie en fournissant une rétroaction honnête, sincère, transparente et bienfaisante.