Qu’est-ce que la dépression post-partum ?

La dépression post-partum est bien plus que le « baby blues ». Le baby blues a tendance à disparaître naturellement en quelques semaines et peut se traduire par des symptômes tels que les pleurs sans raison, l’anxiété, l’irritabilité ou l’agitation. Aucun traitement n’est nécessaire pour le baby blues.

La dépression post-partum (qui commence après la naissance) ou la dépression péripartum (qui commence pendant la grossesse) est plus intense et dure plus longtemps. Elle présente des risques pour la mère et le bébé, et un traitement est recommandé. Les symptômes peuvent être les suivants : se sentir triste, déprimé, ou ne pas trouver de plaisir dans les choses qui vous en donneraient normalement, pleurer sans raison, se sentir indifférente, ennuyée ou anxieuse à propos du bébé, avoir du mal à dormir ou trop dormir, avoir du mal à se concentrer ou se sentir confuse, se sentir comme une mauvaise mère, se sentir désespérée ou avoir l’intention de se faire du mal ou de faire du mal au bébé. La dépression post-partum peut rendre difficile de prendre soin de vous et de votre nouveau-né. Il se peut que vous ne souhaitiez pas vous rapprocher du bébé, ou que vous ayez du ressentiment à l’égard de ses besoins, et que vous vous sentiez ensuite coupable de ressentir cela.

La grossesse, l’accouchement et le fait d’être une nouvelle maman peuvent être difficiles physiquement et émotionnellement. Votre corps change, vos hormones sont intenses, vous avez des douleurs physiques. En outre, vous souffrez désormais d’un manque de sommeil, de pressions sociales et internes pour être une « bonne mère », et du désir ou des complications liés à l’allaitement ou à l’alimentation au biberon. Ensuite, il y a l’impact de la grossesse sur la dynamique familiale, comme se souvenir de choses de sa propre enfance, être déçue par le manque d’aide, ou faire face aux réactions négatives des enfants existants face au nouveau bébé (rivalité fraternelle). Être mère est un travail difficile, et on peut se sentir très seule lorsque personne ne semble comprendre ce que l’on vit. Vous pouvez avoir honte ou être gênée par les difficultés que vous rencontrez, ce qui peut être aggravé par des conseils bien intentionnés pour « en apprécier chaque minute ».

Comment la thérapie peut-elle aider dans le cas d’une dépression post-partum

La thérapie peut vous aider à vous remettre sur pied. Vous pouvez amener votre bébé aux rendez-vous si vous le souhaitez. Vous pouvez lui donner le biberon ou l’allaiter en séance si nécessaire. La thérapie est un lieu où vous pouvez vous sentir en sécurité et soutenue. Vous pouvez vous défouler sur les choses qui vous dérangent, avoir de nouvelles perspectives, partager vos inquiétudes et poser des questions, apprendre de nouvelles stratégies d’adaptation et disposer d’un espace pour découvrir comment prendre soin de vous et de votre famille d’une manière qui vous semble juste.

Découvrez d'autres services spécialisés

Accumulation compulsive Addiction sexuelle Agoraphobie Alexithymie Anorexie nerveuse Anxiété liée à la santé Anxiété post-partum Anxiété sociale Asexualité et aromantisme Attachement chez les adultes Attaques de panique Autosabotage Boulimie nerveuse Compétences en organisation Compétences parentales Confiance en soi Consultation Prénuptiale Croissance personnelle Déficience intellectuelle Dépendance Dépendance aux jeux vidéo Dépression Dépression post-partum Des frontières saines Deuil et perte Difficultés sexuelles d’ordre émotionnel Dysfonctionnement érectile Dysrégulation émotionnelle Éjaculation précoce et retardée Enurésie ou incontinence nocturne Gestion de la colère ordonnée par le tribunal Gestion de la douleur chronique Grossesse et maternité Identité de genre Intimidation et cyberintimidation Jeu pathologique L'affirmation de soi La dyspareunie La maladie chez les adultes La maladie chez les enfants et les adolescents Le mensonge compulsif Leadership Maîtrise de la colère Mutisme sélectif Oncologie psychosociale Outien LGBTQ+ Perfectionnisme Phobies Problèmes de sexualité Procrastination Psychose Questions relatives à la fertilité Ranimer l'amour Relations interpersonnelles Séparation ou divorce Sexualité atypique Soucis professionnels Soutien aux réfugiés et aux immigrants Soutien en matière de racisme et de discrimination Stress Surmenage Survivants d'abus narcissiques Survivre à la maltraitance TDAH Thérapie Chrétienne TOC Transgenre Transition de vie Trouble bipolaire Trouble d'anxiété généralisé Trouble de la personnalité limite Trouble de la personnalité narcissique Trouble du comportement Trouble obsessionnel compulsif de la personnalité Trouble oppositionnel avec provocation Troubles alimentaires Troubles anxieux Troubles de dysmorphophobie Troubles de l'apprentissage Troubles de l'attachement Troubles de la personnalité Troubles de la personnalité dépendante Troubles du spectre autistique TSPT Vaginisme