Pour prendre rendez-vous, composez le 514-319-1744

Psychologue à Montréal et dans l'Ouest-de-l'Île.

Évaluations et thérapie individuelle, conjugale, de groupe et familiale

Traitement des troubles bipolaires

Accueil / Services / Traitement des troubles bipolaires

Que sont les troubles bipolaires ?

Une personne atteinte de troubles bipolaires vit de manière typique des expériences émotionnelles extrêmes faites de hauts (manie ou hypomanie) et de bas (dépression). Certaines personnes vivent des épisodes combinés, lors desquels ils éprouvent en même temps des symptômes de manie et de dépression.  Les troubles bipolaires étaient auparavant appelés psychoses maniaco-dépressives.

Il existe en fait plusieurs types de troubles bipolaires, comme par exemple le trouble bipolaire de type I, le trouble bipolaire de type II et le trouble cyclothymique.

Que sont les troubles bipolaires de type I ?

Pour correspondre aux critères de diagnostic de troubles bipolaires de type I, un épisode maniaque a du se produire. Même si un épisode de dépression n’est pas requis pour un diagnostic de troubles bipolaires de type I, la plupart des personnes diagnostiquées comme atteintes de troubles bipolaires de type I, subissent aussi un ou plusieurs épisodes de dépression à un moment donné.

Que sont les troubles bipolaires de type II ?

Un diagnostic de troubles bipolaires de type II est réalisé lorsqu’une personne a vécu un épisode d’hypomanie, ainsi qu’un épisode passé ou présent de dépression majeure.

Quelles sont les différences entre les troubles bipolaires de types I et II ?

Un diagnostic de troubles bipolaires de type I est effectué lorsqu’une personne répond au critère d’un épisode maniaque passé ou en cours. Un diagnostic de troubles bipolaires de type II est réalisé lorsqu’une personne répond au critère d’un épisode d’hypomanie passé ou en cours, ainsi qu’à celui d’un épisode passé ou présent de majeure dépression.

Qu’est-ce que la cyclothymie ?

Lorsque des symptômes de manie, d’hypomanie ou de dépression sont présents durant au moins deux ans chez un adulte ou un an chez les enfants et les adolescents, sans jamais atteindre les critères d’un épisode complet de manie, d’hypomanie ou de dépression.

Qu’est-ce qu’un épisode de manie ou d’hypomanie ?

La manie et l’hypomanie impliquent toutes deux une humeur euphorique, enjouée ou irritable, ainsi qu’une augmentation des niveaux d’énergie ou d’activité. Cette humeur peut aussi inclure des aspects tels que : avoir un niveau confiance en soi élevé ou même grandiose, avoir besoin de moins de sommeil, parler de façon rapide ou excessive, passer rapidement d’une pensée ou d’une idée à l’autre, être facilement distrait par des stimulations extérieures, et s’impliquer dans des activités dont les conséquences risquent d’être négatives (comme par exemple des débauches de dépenses, des indiscrétions sexuelles, des décisions professionnelles impulsives).

Quelles sont les différences entre des épisodes de manie et d’hypomanie ?

Durée : un épisode de manie dure au moins une semaine, et un épisode d’hypomanie dure au moins quatre jours. Un épisode est toutefois considéré comme étant hypomaniaque si la personne est hospitalisée, que que soit le nombre de jours durant lesquels les symptômes ont été présents.

Handicap : un épisode maniaque implique un handicap marqué lors des activités sociales ou professionnelles, tandis qu’un épidose hypomaniaque implique des changements notables du fonctionnement.
Caractéristiques psychotiques : si elles sont présentes, un épisode est considéré comme étant maniaque et non hypomaniaque.

Qu’est-ce qu’un épisode dépressif majeur ?

Un épisode de dépression implique un état d’humeur déprimée ou une perte de plaisir, plus des symptômes additionnels tels que : modifications dans l’appétit ou le poids, un besoin plus ou moins important de sommeil que d’habitude, des déplacements plus rapides ou plus lents que d’habitude, une impression de fatigue ou de faible énergie, le sentiment de n’être bon à rien, des sentiments de culpabilité, avoir des difficultés à se concentrer ou à prendre des décisions, penser à la mort ou au suicide. Remarque : chez les adultes, une humeur dépressive peut impliquer de se sentir triste, abattu, vidé ou désespéré, tandis que les enfants et les adolescents peuvent plutôt être irritables au lieu de déprimés.

Comment une thérapie peut-elle aider une personne souffrant de troubles bipolaires ?

Le trouble bipolaire est considéré comme étant une pathologie permanente d’habitude gérée par une combinaison de médicaments et de psychothérapie.  Au Canada, les psychologues ne prescrivent pas de médicaments mais proposent une psychothérapie. Les médecins, tels que les psychiatres, prescrivent des médicaments. Souvent, les patients rencontrent un psychiatre pour obtenir des médicaments, et un psychologue pour mener une thérapie.

Une thérapie avec un psychologue peut vous aider à maintenir un équilibre émotionnel afin que vous puissiez atteindre votre plein potentiel. Une thérapie peut aussi vous aider à remarquer le moment où un changement d’humeur va certainement survenir, pour que vous puissiez retrouver votre équilibre aussi rapidement que possible. Même si les psychologues ne prescrivent pas de médicaments, ils peuvent vous aider à en prendre régulièrement, et suggérer le moment où un rendez-vous chez le médecin serait souhaitable. Les personnes ont souvent tendance à apprécier un état maniaque ou hypomaniaque, et donc ne considèrent pas ces états comme des problèmes nécessitant un traitement. Il peut toutefois y avoir un coût associé à l’humeur euphorique, tel que la dépression écrasante qui a tendance à suivre, ou les conséquences des choses qu’une personne a pu faire dans un état de ravissement ou d’irritabilité.  Les hauts et les bas des troubles bipolaires peuvent rendre difficile de réussir au travail, dans les études ou dans les relations.  Une thérapie peut toutefois apporter des changements énormes. Une thérapie peut vous aider à accroître votre conscience de vous-même et votre ténacité, afin de pouvoir réussir ce qui est le plus important pour vous.