Psychologue à Montréal et dans l'Ouest-de-l'Île.

Évaluations et thérapie individuelle, conjugale, de groupe et familiale

La pleine conscience

Accueil / Approches / La pleine conscience

Qu’est-ce que l’état de pleine conscience ?

Lorsque les gens entendent le terme de pleine conscience, ils pensent en général à la méditation. Pas de souci toutefois si vous n’aimez pas la méditation ! La méditation n’est que l’une des nombreuses manières dont nous pouvons cultiver l’état de pleine conscience.

Qu’est-ce donc que la pleine conscience ?

  • Un processus psychologique impliquant d’être très attentif aux expériences intérieures (pensées, sentiments, sensations corporelles, envies, souvenirs) et aux expériences sensorielles (vue, ouïe, odorat, toucher, goût) telles qu’elles surviennent dans le moment présent.
  • Implique l’acceptation : noter les expériences intérieures et sensorielles telles qu’elles sont, sans essayer de les modifier
  • Pleine conscience pure ou observation de l’ici et maintenant, d’une manière ouverte et curieuse
  • Noter les pensées et les sentiments, plutôt que d’agir dessus ou d’être influencé par eux
  • La pleine conscience ne signifie pas de vider la conscience de pensées

Qu’est-ce que l’état de pleine conscience a à voir avec une thérapie ?

Rester dans le moment présent peut s’avérer difficile car nos esprits ont tendance à s’égarer. Nous pouvons ruminer le passer et s’inquiéter de l’avenir. Nous pouvons faire des choses en mode automatique, comme conduire chez nous sans nous rendre compte comment nous y arrivons, ou avaler un bol entier de pop-corn sans vraiment l’apprécier parce que nous sommes captivés par un film. En d’autres termes, « je peux me sentir coupable du passé, craintif à propos de l’avenir, mais je ne peux agir que dans le présent. La capacité d’être dans le moment présent est une composante majeur du bien-être mental. » – Abraham Maslow

De nombreux problèmes sont en rapport avec le manque de pleine conscience, comme juger sévèrement les autres ou nous-mêmes, utiliser l’alimentation ou des drogues pour atténuer la douleur émotionnelle, réagir de manière disproportionnée à des choses qui nous mettent en colère, se désengager des autres, ruminer à propos du passé ou s’inquiéter en ce qui concerne l’avenir. Lorsque nous ne sommes pas conscients du moment présent, nous pouvons suivre des schémas anciens et réagir par instinct ou par habitude au lieu de répondre de manière consciente, cohérente avec nos valeurs, au moment présent. Lorsque nous n’acceptons pas nos expériences intérieures, nous pouvons consacrer du temps et de l’énergie à lutter avec ou à essayer de les éviter. Mais ce faisant nous pouvons aussi manquer de nombreux plaisirs de la vie.

La pleine conscience peut vous aider à…

  • Supporter des sentiments désagréables tels que la colère ou la solitude
  • Accroître votre capacité à vous concentrer et à vous terminer des tâches plus efficacement
  • Vous connecter de façon plus profonde aux autres et à vous-même
  • Diminuer le stress, à vous sentir plus reposé et dispos
  • Trouver un répit à des problèmes physiques en rapport avec le stress, tels que la douleur ou l’insomnie
  • Abandonner des habitudes malsaines
  • Alléger les impressions de dépression et d’anxiété

La pleine conscience fait partie intégrale de la thérapie d’acceptation et d’engagement (TAE) et de la thérapie comportementale dialectique (TCD), et elle peut être intégrée à la thérapie cognitivo-comportementale (TCC).