Psychologue à Montréal et dans l'Ouest-de-l'Île.

Évaluations et thérapie individuelle, conjugale, de groupe et familiale

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Accueil / Approches / La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Qu’est-ce que la thérapie cognitivo-comportementale ?

La thérapie cognitivo-comportementale (aussi appelée TCC) est en fait un terme générique pour un ensemble de thérapies partageant les caractéristiques suivantes:

  • Court-terme (6 à 20 séances en général)
  • Implique la discussion des difficultés actuelles, « ici et maintenant »
  • La thérapie est pratique, orientée vers une solution, enseigne des stratégies et des compétences
  • En collaboration, le thérapeute et le patient développent une relation thérapeutique positive
  • Basée sur l’évidence, les recherches scientifiques en ont montré l’efficacité
  • Implique la compréhension des inter-relations entre les situations, les pensées, les sentiments, les sensations corporelles, les comportements et les résultats
  • Implique la pratique de nouvelles compétences à l’intérieur et à l’extérieur du cabinet thérapeutique

Quels types de thérapie cognitivo-comportementale sont-ils proposés par Blake ?

Nous nous spécialisons dans le développement de traitements personnalisés reposant sur une gamme d’approches TCC basées sur l’évidence, telles que:

  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)
  • Thérapie de l’acceptation et de l’engagement (TAE)
  • Thérapie comportementale dialectique (TCD)
  • Exposition et prévention de réponse (EPR)

Thérapie cognitivo-comportementale:

Le premier type des thérapies cognitivo-comportementales, qui est en fait appelée par le même nom, la thérapie cognitivo-comportementale (déroutant, nous le savons !), est basée sur l’étude scientifique de la manière dont nous apprenons à répondre aux niveaux émotionnel, comportemental et cognitif.Elle se centre sur la façon d’aider les gens à identifier les pensées et croyances conduisant à la souffrance émotionnelle et les manières mal adaptées du comportement tendant à exacerber les problèmes. Par l’identification de tels processus et l’apprentissage de nouvelles compétences, des façons plus adaptées de penser et de se comporter peuvent être développées.

Les interventions cognitives peuvent inclure des aspects tels que :

  • Identifier et contester les distortions cognitives (par exemple la lecture des pensées, voir les choses en noir et blanc, sauter aux conclusions, tout transformer en catastrophe, etc.)
  • Identifier les croyances mal adaptées et les remplacer par d’autres plus adaptées
  • Test de la réalité : identifier les pensées et collecter l’évidence de manière empirique, pour ou contre, afin de développer des façons plus fiables de penser et finalement de se comporter

Les interventions comportementales peuvent inclure des aspects tels que :

  • Exposition aux peurs et aux phobies (exposition imaginaire, exposition intéroceptive, exposition in-vivo, exposition et prévention de réponse)
  • Activation comportementale pour le traitement de la dépression
  • Formation aux aptitudes sociales
  • Outils de communication
  • Outils de gestion de la colère
  • Outils de relaxation
  • Stratégies d’adaptation aux dépendances