Psychologue à Montréal et dans l'Ouest-de-l'Île.

Évaluations et thérapie individuelle, conjugale, de groupe et familiale

Est-ce que ce qui est discuté en thérapie reste confidentiel?

Les psychologues sont tenus de documenter les services rendus.  Les dossiers-clients comportent des informations telles que des renseignements personnels, des notes de thérapie et des résultats d’évaluation.  Tout ce matériel est conservé de façon sécuritaire et confidentielle.  La confidentialité est la pierre angulaire de la pratique de la psychothérapie.  Aucune information qui vous concerne ne peut être divulguée à un tiers, sans votre approbation écrite, ou verbale en cas d’urgence.  Les exceptions au secret professionnel où la divulgation est autorisée incluent : (1) vous avez moins de 14 ans et vos parents ou votre tuteur demande l’accès à vos dossiers, (2) il existe un risque imminent de danger, tel qu’un risque de suicide, de fuite ou encore, vous représentez une menace une personne nommée ou un groupe identifiable, (3) il existe des motifs raisonnables de croire que vous abusez d’un enfant ou d’une personne âgée, (4) vous utilisez un véhicule-moteur de manière dangereuse, (5) si une demande d’accès est faite en provenance d’un tribunal ou de l’Ordre des Psychologues du Québec (6) ou si l’accès est requis dans le cadre de la conduite des activités du personnel de la clinique (personnel administratif), (7) certaines limitations sont inhérentes à l’usage de certaines technologies telles que le courriel et la vidéoconférence (Skype, Hangouts, etc).  Les thérapeutes et psychologues ont le devoir de recevoir de la supervision, de consulter un autre thérapeute, un membre d’un autre ordre professional ou une autre personne compétente aussitôt que l’intérêt de leur client le requiert.  Dans ces cas de figure, la quantité de renseignements personnels divulgués sera minimisée et votre nom ne sera jamais divulgué sans approbation préalable.