Saviez-vous que le 20 mars est la Journée internationale du bonheur? Même si nous aspirons certainement à améliorer chaque jour notre bien-être émotionnel, ce jour possède une signification spéciale ! Les Nations-unies ont lancé cette initiative en 2012 pour étendre la façon dont nous pensons et poursuivons la croissance économique mondiale. La journée reconnaît qu’une croissance durable doit équilibrer le bien-être social, économique et environnemental. Tout jargon mis de côté, cela signifie que des personnes saines au niveau niveau émotionnel, et équilibrées, sont au coeur de notre succès économique.

Pour fêter ce jour, prenez le temps de voir si vous réussissez à équilibrer votre croissance émotionnelle et votre bien-être. Si vous pensez devoir rééquilibrer quelque peu, envisagez ces conseils :

Commencez par une vision et des valeurs : Quelle vision portez-vous pour vous et votre famille ? Quelles sont les valeurs que vous souhaitez adopter dans la vie ? Voulez-vous une vie donnant la priorité à la santé et à la forme ? L’aventure ? L’évolution personnelle ? Les liens familiaux ? Les services à la communauté ? La gratitude ? La sérénité ? La simplicité ? La réussite ? Transformez ceci en un exercice collaboratif ! Invitez d’autres personnes importantes pour vous à la conversation, et voyez ce que vous pouvez proposer en tant qu’équipe ? Cela peut constituer un exercice enrichissant au cours duquel vous apprendrez ce qui important pour les personnes que vous aimez, vous trouverez un accord, et plus important leur participation parce que cela a été fait de manière inclusive ! Cela doit être amusant et inspirant. Soyez créatif, choisissez des mots et symboles que vous trouvez engageants au niveau émotionnel, et auxquels vous pouvez facilement vous référer en faisant de votre mieux pour vivre en les respectant.

Soyez gentil ! Evitez le piège du jugement. Ceci est un exercice proactif pour être aligné de manière plus étroite avec ce qui est important pour vous. Si vous n’avez pas déjà atteint vous vos objectifs (et qui le fait ?!), accordez à votre esprit critique quelques jours de repos ! L’objet de l’exercice des visions (listé ci-dessus) est de considérer de façon exigeante où vous en êtes… et où vous voulez être, et effectuer les ajustements nécessaires. L’un de nos défis culturels est que nous avons des difficulltés à être présent dans « l’ici et maintenant ». Sachez que ce que nous faisons maintenant est important en soi, et dans l’intérêt de vos plans pour l’avenir. Nous devons être bien où nous sommes maintenant, alors que nous évoluons vers notre être à venir ! Acceptez dès maintenant qui vous êtes.

Planifiez.L’un des facteurs principaux affectant le bien-être émotionnel est un sentiment de progrès et de réussite. Établissez des objectifs réalistes à court terme à côté de vos objectifs à long terme, pour pouvoir vivre le mouvement vers l’avant qui vous aidera à voir les changements auxquels vous aspirez, tout en conservant votre engagement. Programmez des activités et comportements spécifiques que vous pouvez mettre en place (méditer cinq minutes par jour, manger des légumes deux fois par jour, un dîner en famille sans écrans deux fois par semaine, faire un voyage par an). Cela peut demander que vous éliminiez des activités ne servant pas vraiment vos priorités, afin de faire de la place pour les activités qui les serviront. N’oubliez pas de fêter la réussite des objectifs à court et à long terme.

N’oubliez pas vos alliés. Nous oublions parfois de considérer les gens et les ressources nous venant en aide. Les amis et les proches ont parfois des idées à partager et peut-être même du temps et des ressources auxquels nous n’avons pas pensé. Pensez aussi à votre employeur. Il existe peut-être une manière réfléchie et constructive de leur donner une chance de conserver un employé de valeur (vous !) en les faisant participer à la conversation. Il peut y avoir du temps pour de la souplesse dans votre programme, vos heures de trajet, ou des responsabilités pouvant vous aider à réaligner votre comportement pour respecter vos valeurs et objectifs.

Heureuse Journée internationale du bonheur ! Dites-nous où vous réflexions vous ont emmené et comment se développent vos plans de rééquilibrage. Cela nous ferait plaisir d’avoir de vos nouvelles !

Mon enfant aîné continue de frapper mon plus jeune enfant, comment puis-je faire en sorte qu’il arrête ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Mon enfant de trois ans insiste pour que je reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme, ce qui peut prendre jusqu’à trois heures ! Que puis-je faire ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Mon enfant a besoin d’une très longue explication avant d’écouter ce que je dis. Je suis fatiguée de devoir m’expliquer pour chaque petite chose, que puis-je faire ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Sur le vieillissement : Il n’y a pas de fleur de l’âge, chaque instant est votre fleur de l’âge, il n’y a pas de sommet, il y a juste une amélioration

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Nos différences sont nos forces : comment une personne différente de vous peut passer du statut de menace à celui d’atout dans votre vie

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Le pouvoir de la désintrication cognitive : comment laisser passer les pensées inutiles et améliorer la santé psychologique

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Vous pouvez être aux commandes : cessez d’être torturé par des pensées pénibles et apprenez à les remplacer

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Votre énoncé de mission : votre boussole intérieure qui vous aidera à rester centré et à garder le cap

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Si vous voulez être heureux, la compassion et la gentillesse envers vous-même ne sont pas facultatives

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Créer des schémas de pensée sains : votre cerveau ne produit pas la vérité, et une pensée et penser sont deux choses différentes

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue