Afin de pouvoir réguler nos émotions et réussir à construire des schémas de pensée sains et résistants, nous devons d’abord bâtir des fondations saines de compétences de vie positives.

C’est comme préparer le sol pour un jardin, afin que les plantes s’épanouissent. Sans une terre de bonne qualité, les plantes ne peuvent s’épanouir et la récolte sera maigre. Nous souhaitons que vous ayez une vie et des récoltes abondantes. Si vous voulez la même chose, poursuivez votre lecture !

Le Dr Marsha M. Linehan, qui a mis au point la Thérapie comportementale dialectique (TCD), a proposé un acronyme pour ces fondations solides pour la vie, qu’elle appelle les compétences « PLEASE ». Je pense que ceci est très utile et je voudrais donc le partager avec vous. Je vais l’utiliser comme structure brute et j’y ajouterai mes réflexions :

1. Soignez les maladies physiques.

Prenez soin de votre corps et consultez un médecin le cas échéant, prenez des médicaments en temps voulu.

Nous sommes un vaste système interconnecté (corps, esprit et émotions), et si le corps est souffrant, cela aura un impact négatif sur vos émotion et vos schémas de pensée. Soigner une maladie représente un important premier pas dans la mise en place de fondations solides.

2. Ayez un régime sain.

Mangez régulièrement et attentivement tout au long de la journée. Donnez à votre corps la meilleure qualité d’aliments que vous pouvez vous permettre d’acheter. Essayez de rester à distance d’aliments pouvant perturber vos émotions, tels que le sucre, les glucides raffinés et la caféine.

Lorsque vous mangez, je vous invite à garder à distance votre téléphone et toute autre distraction. Autorisez-vous une récréation mentale et connectez-vous complètement à ce moment, en laissant derrière vous la peur de l’avenir et les regrets du passé.

La façon la plus simple de vous connecter au moment présent est de faire participer consciemment vos cinq sens et de vous demander : « Que vois-je maintenant ? », Qu’est-ce que je goûte maintenant ? », Qu’est-ce que j’entends en ce moment ? », Qu’est-ce que je sens ? » et « Que suis-je en train de toucher ? ».

Après m’être connecté à mes sens, afin d’approfondir mon état mental, j’aime dire à haute voix (et si je ne suis pas seul, je me le dis de manière intérieure), « Je suis ici, et c’est un instant précieux, je veux le vivre et l’apprécier totalement ».

De cette manière, chaque repas devient une petite retraite par rapport à la folie de la vie. Je vous invite à essayer ! C’est incroyable à quel point les aliments (ou tout moment) ont meilleur goût, lorsqu’on les expérimente en pleine conscience. C’est comme passer d’une image en noir et blanc à une expérience en technicolor.

3. Faites preuve d’intelligence par rapport aux substances modifiant les humeurs

Si vous choisissez de boire de l’alcool ou de fumer par plaisir, pensez à ne le faire qu’avec modération. Dès qu’une substance est utilisée régulièrement, plus que par plaisir, de façon à échapper à des émotions difficiles, c’est à dire de manière à « ne pas sentir la douleur » , le risque d’addiction augmente de manière importante.

Si vous ressentez une attirance continue pour anesthésier vos émotions grâce à des substances modifiant les humeurs, trouvez un thérapeute et explorez ce qui se trame en vous. Les émotions que vous ne souhaitez pas ressentir sont certainement des messagers importants, tels qu’un GPS interne. Leur donner de l’espace sera la première étape essentielle requise pour permettre la guérison.

Ne touchez pas aux drogues interdites, leur danger potentiel est énorme. Si certaines drogues telles que la marijuana sont légales dans votre pays, cela ne signifie pas qu’elles sont sans danger, particulièrement sur des jeunes cerveaux qui n’ont pas terminé leur développement.

4. Donnez la priorité au sommeil, les adultes ont en général besoin de 7 à 9 heures par nuit.

Si vous avez besoin de moins que cela et que vous pouvez fonctionner de façon optimale le lendemain, vous êtes une exception et je vous envie ? Le but est de dormir suffisamment pour se réveiller le lendemain matin en se sentant reposé.

Si vous avez des difficultés à dormir, il peut être très utile d’avoiir des habitudes régulières et une routine de sommeil vous permettant de vous relaxer à la fin de la journée (sans vous exposer à des lumières bleues, en tamisant les lumières, avec de la musique douce, une atmosphère calme, un bain chaud).

5. Faites régulièrement de l’exercice.

Les exercices cardiovasculaires libèrent des endorphines dans notre cerveau, qui sont les « produits chimiques du bien-être » de la Nature, un antidépresseur naturel. Ayez pour objectif de faire de l’exercice au moins trois fois par semaine durant 20 minutes. L’objectif est de garder votre rythme cardiaque élevé à ce moment-là, et d’être à bout de souffle.

Si cela est toutefois trop ambitieux pour vous en l’état, commencez par une marche rapide de 10 minutes autour du pâté de maisons et augmentez à partir de là. Tout est mieux que rien !

Souvenez-vous que la clé est la consistance et la mise en place d’une habitude. Si vous êtes capable de répéter ce comportement 30 jours de suite, il y a des chances pour que vous soyez capable de le faire pendant longtemps. Gardez le cap, vous pouvez le faire !

Si vous avez des difficultés à mettre en place de nouvelles habitudes, relevez le défi ! Dans son nouvel ouvrage Everything Is Figureoutable, Marie Forleo suggère une manière amusante de se donner à fond. Elle vous propose d’aller en ligne et de chercher des applis de responsabilité + [l’année en cours], qui vous proposeront une variété d’options et une large gamme de fonctionnalités.

Vous déterminez ensuite l’amende que vous êtes prêt à payer à chaque fois que vous ne respectez pas le programme. Certaines applis vous permettent même de déterminer ce qui arrive à l’argent que vous perdez. J’ai ri aux éclats lorsque l’auteur a dit  » Vous pouvez [même] envoyer l’argent à votre ennemi ou à une cause anti-caritative, une cause ou un organisme que vous ne supportez pas. Voilà qui fait passer l’aversion de perdre à un niveau supérieur ”.

C’est certain ! Je compte essayer immédiatement cette technique et je vous invite à vous joindre à moi.

Remarque : veuillez parler avec votre médecin avant de débuter tout nouveau programme d’exercice, particulièrement si vous souffrez d’une maladie ou si vous n’avez pas été actif depuis longtemps.

6. Avoir un équilibre sain entre la vie et le travail.

Ce que j’ajouterais à ces compétences TCD, c’est l’importance d’avoir un équilibre sain entre la vie et le travail. Mon expérience de travail auprès des gens c’est que beaucoup d’entre nous sommes trop tendus. Il y a souvent un ou deux parents occupant un poste à responsabilités, des enfants désireux d’attention, une relation amoureuse qui en patît, des demandes qui n’en finissent pas, l’impression d’évoluer sur une roue pour hamsters, sans fin ni repos à l’horizon.

Si vous souhaitez être bien émotionnellement et mentalement, vous devez devenir intentionnel et têtu au sujet des temps de pause, et les protéger ! Vous pourriez bloquer des périodes chaque semaine et les utiliser de la manière que vous voulez, pour pouvoir retrouver des forces et de l’énergie, et vous centrer sur ce qui est réellement important pour vous.

Pour moi, par exemple, un pas dans la bonne direction a été de m’engager uniquement pour une activité durant le week-end, et de garder le deuxième jour libre, pour me reposer ou faire quoi que j’ai envie de faire. De cette manière, ma vie me semble plus équilibrée et je me sens plus prête à nouveau à m’engager dans la vie lorsque la semaine commence.

Des fondations de compétences de vie positives sont cruciales pour vous permettre de réguler vos émotions, d’avoir des schémas de pensée sains et positifs, et de vivre une vie généralement satisfaisante.

Avoir la volonté de bâtir ces solides fondations est un prérequis pour pouvoir explorer votre potentiel complet, pour réaliser à quel point vous pouvez rayonner et à quelle altitude vous pouvez vous élever. Cela ouvre la possibilité d’avoir une récolte débordante, et je ne peux vous souhaiter mieux. Je vous souhaite de prospérer de toutes les manières dont vous le souhaitez et de vivre une vie abondante.

Référence : Manuel d’entraînement aux compétences TCD, Deuxième édition, par Marsha M. Linehan.

Everything Is Figureoutable par Marie Forleo (2019)

happiness-badge-transparent

Cet article fait partie de la série "Créer votre bonheur", votre source d'inspiration pour entreprendre des changements positifs dans votre vie.

Vous aimez les posts de Daniela ? Abonnez-vous à sa série de blogues :

A PROPOS DE L'AUTEUR

Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Daniela contribue régulièrement au blogue de Blake Psychologie et est l'auteure de la série "Création de bonheur".

En savoir plus sur l'auteur

PLUS D'ARTICLES DANS LA SÉRIE

Laissez un commentaire