Vous êtes agité et vous vous retournez constamment au lit? Ces astuces simples pourraient vous aider à retrouver votre énergie et productivité.

1. Un lit c’est pour dormir, une toilette c’est pour **** er!

Si vous avez complété cette phrase de façon nauséabonde, bonne nouvelle! Vous comprenez la puissance des associations mentales. Vous ne dégusteriez pas un repas gourmet sur un trône de porcelaine, et une association aussi puissante doit exister pour votre lit. Un lit = sommeil, maladie, sexe. Point à la ligne! N’utilisez pas votre téléphone ou ne lisez pas au lit.

2 . La vilaine quinzaine.

Agité, inquiet, vous rêvassez, vous planifiez… dans votre lit? Ce n’est pas du sommeil. Entraînez votre cerveau pour le sommeil instantané avec la règle des 15 minutes. Si vous ne dormez pas en 15 minutes, sortez du lit, peu importe l’heure. Faites une activité relaxante ailleurs et réessayez lorsque la fatigue se manifeste.

3. Vous n’êtes pas un hibou.

Dans la mesure du possible, préparez vos petits gâteaux alors que le soleil brille et dormez sous les étoiles. Évitez les lumières et les écrans avant d’aller au lit.

4. Le confort compte!

Créez l’espace idéal… Des couvertures douces, un oreiller et un matelas bien adaptés, une température fraîche, etc. Souhaitez-vous vous endormir au son des vagues ou de la pluie? Faites de ce rêve une réalité!

5. Routine Routine, Routine.

Votre horloge interne préfère une heure de sommeil et de réveil constante. Une routine signifie également une série d’activités de détente que vous pratiquez régulièrement, qui se termine par le sommeil. Par exemple, prendre une douche, brosser vos dents, enfiler un pyjama, lire sur le canapé, vous étendre et vous endormir. Votre corps et votre esprit apprendront que le sommeil vient à tous coups après les étapes A, B, C et D.

6. Revigorez-vous tôt, détendez-vous après.

L’exercice et la caféine sont des stimulants à utiliser tôt dans la journée. À l’heure du coucher, vos habitudes devraient mener au sommeil, comme prendre un bain ou vous faire une tisane. Faites attention à la nicotine et à l’alcool qui perturbent le sommeil. Bien que l’alcool puisse vous rendre somnolent, votre sommeil pourrait être de piètre qualité, et vous pourriez vous réveiller sans vraiment vous être reposé.

7. Libérez votre esprit.

Gardez un calepin près de votre lit et notez-y les pensées qui vous tiennent éveillé; votre calpin retiendra vos idées, pour que vous n’ayez pas à le faire.

8. Ne forcez pas.

Ce serait comme forcer de rire d’une blague qui ne vous plaît pas. La seule façon de vraiment rire d’une blague est de l’écouter et de laisser votre corps réagir. Il en va de même pour le sommeil: fermez les yeux, détendez-vous et laissez votre corps (pas votre esprit!) faire le reste.

9. Moins de Siesta, plus de Fiesta.

Même si à l’âge adulte, une courte sieste peut être bénéfique pour votre santé, si elle dure plus de 20 minutes, votre sommeil pourrait être affecté. Gardez-là courte et agréable!

10. Pratiquer la pleine conscience.

Concentrez-vous sur votre respiration. Votre esprit est une machine à pensées et fera défiler devant vous les contre-coups d’une mauvaise nuit de sommeil. Remerciez votre esprit pour l’aide mais adressez-lui un poli « non-merci ». Redirigez votre attention sur les sensations de détente du moment présent. Concentrez-vous sur votre respiration: les yeux fermés, inspirez lentement et laissez vos poumons se remplir d’air. Puis, expirez lentement. Inspirez la détente… et expirez vos tensions…

A PROPOS DE L'AUTEUR

Dre. Emily Blake, Psychologue

Dre. Emily Blake est le co-propriétaire et directrice clinique chez clinique Blake Psychologie. Elle contribue aussi régulièrement au blogue.

En savoir plus sur l'auteur

PLUS D'ARTICLES DE L'AUTEUR

Mon enfant aîné continue de frapper mon plus jeune enfant, comment puis-je faire en sorte qu’il arrête ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Mon enfant de trois ans insiste pour que je reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme, ce qui peut prendre jusqu’à trois heures ! Que puis-je faire ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Mon enfant a besoin d’une très longue explication avant d’écouter ce que je dis. Je suis fatiguée de devoir m’expliquer pour chaque petite chose, que puis-je faire ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Nos différences sont nos forces : comment une personne différente de vous peut passer du statut de menace à celui d’atout dans votre vie

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Le pouvoir de la désintrication cognitive : comment laisser passer les pensées inutiles et améliorer la santé psychologique

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Vous pouvez être aux commandes : cessez d’être torturé par des pensées pénibles et apprenez à les remplacer

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Votre énoncé de mission : votre boussole intérieure qui vous aidera à rester centré et à garder le cap

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Si vous voulez être heureux, la compassion et la gentillesse envers vous-même ne sont pas facultatives

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Créer des schémas de pensée sains : votre cerveau ne produit pas la vérité, et une pensée et penser sont deux choses différentes

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

C’est inévitable, choisissez le pardon si vous souhaitez être heureux

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Laissez un commentaire