Apprendre à être gentil, acceptant et compatissant envers vous-même est un prérequis pour le bonheur, ce n’est pas facultatif. La seule manière dont une guérison émotionnelle et un développement peuvent se produire dans votre vie c’est si vous choisissez de devenir votre propre meilleur ami et supporteur.

Si vous vous jugez, détestez et critiquez, vous resterez bloqué et vous saboterez votre guérison et votre évolution. Ces choses ont le pouvoir de vous emprisonner à vie.

Apprendre à vous accepter, à être compatissant et gentil envers vous-même est comme préparer le sol pour que de bonnes choses poussent dans votre jardin. C’est absolument incontournable pour qu’une guérison émotionnelle et mentale survienne.

À chaque fois que vous remarquez que votre tyran intérieur apparaît, vous disant que vous n’êtes pas assez bon, indigne de confiance ou que quelque chose ne va pas avec vous, devenez curieux et demandez-vous, d’où provient ce message toxique ? Où ai-je entendu ces mots auparavant ?

Il s’agit souvent de messages de personnes importantes, parfois de proches dans l’enfance, et que vous avez internalisé au fil du temps. Dans le passé, cette personne devait être présente physiquement avec vous pour pouvoir vous avoir dit ces mots désagréables, mais aujourd’hui vous n’avez plus besoin d’elle pour ça. Vous avez intégré leur message négatif et êtes devenu votre propre adversaire, vous disant à vous-même les mêmes mots destructeurs.

Vous avez peut-être par exemple un père qui vous a dit « Tu ne réussiras jamais rien ». Et aujourd’hui, ce sont là les mots que vous continuez de vous répéter. Vous n’avez peut-être même pas conscience que vous vous êtes à présent retourné envers vous-même en utilisant le même message destructeur, limitant votre capacité d’exploration de votre potentiel le plus élevé, de vivre le bonheur et les satisfactions de la vie à leur maximum.

Au fil du temps vous avez cru les messages toxiques que vous avez entendu par le passé, et vous avez formé des croyances centrales à propos de votre personnalité. Nos croyances sont souvent des scripts cachés qui pilotent nos vies. Elles ressemblent peut-être à « Je ne suis pas assez bon », « Je suis déficient », « Je ne vaudrai jamais rien » ou « Je ne mérite aucun amour ». Les relations que vous choisissez d’avoir dans votre vie reflètent ce que sont vos croyances essentielles, elles vous montrent comment vous pensez mériter d’être traité.

Et pour la plupart d’entre nous, il s’agit d’un processus inconscient. Vous tomberez amoureux de personnes partageant ces pensées négatives à votre sujet, vous rejetterez celles qui veulent vous aimer et vous accepter, ou vous vous comporterez d’une façon conduisant une autre personne à vous voir sous ce jour.

Changer ces messages destructifs à votre sujet est donc au coeur de la création d’une vie heureuse et remplie. Êtes-vous prêt à débuter un nouveau chapitre, à abandonner le fardeau de l’auto-critique et du rejet de vous-même, en le remplaçant par le baume guérissant de l’auto-acceptation et de la gentillesse ? Fantastique ! Commençons.

1. Que sont vos croyances essentielles ?

Prenez un carnet et un crayon, devenez silencieux durant un moment puis passez un moment avec vous-même sans distractions. Examinez les relations que vous avez, et demandez-vous ce qu’elles vous disent au sujet de vos croyances essentielles, c’est à dire ce qu’elles vous montrent sur la manière dont vous pensez mériter d’être traité.

Si dans la plupart de vos relations vous vous sentez respecté, apprécié et aimé, cela vous dit que vous vous voyez digne d’amour et méritant respect et appréciation.

Si toutefois dans la majorité de vos relations vous recevez le message que vous ne méritez pas d’être aimé, que vous êtes souvent rabaissé, que vous avez l’impression de ne pas être à la hauteur et qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec vous, alors cela vous dit que vos croyances essentielles s’alignent avec ce type de traitement destructif de vous-même.

2. Remplacez le poison par des messages d’amour envers vous-même.

Une fois que vous connaissez vos croyances essentielles limitatrices, la partie agréable commence ! L’étape suivante est de prendre les commandes et de les remplacer par des messages positifs et encourageants. Savoir que vos croyances toxiques ne sont ps des vérités. Elles sont uniquement le résultat de messages négatifs répétés pointés vers vous, sur la manière dont votre cerveau à essayé de justifier des événements passés désagréables de la vie.

Une croyance n’est rien d’autre qu’une pensée dont vous avez décidé à un moment de votre vie, consciemment ou non, qu’elle était vraie. Toutes les croyances sont apprises, et elles peuvent être désapprises. Toutes les croyances sont des choix, et les choix peuvent être changés.

Vous méritez votre soutien, votre amour et votre gentillesse. Chaque être humain mérite d’être traité avec amour, gentillesse, dignité et respect, simplement parce qu’il existe, c’est un droit à notre naissance et il n’existe aucune exception à cette règle. C’est un droit que vous ne pouvez gagner, et vous ne pouvez rien faire pour le perdre.

Si vous voulez que je vous montre pas à pas comment remplacer vos pensées négatives par d’autres positives et durables, consultez mes blogues suivants : « Vous pouvez prendre le contrôle : cessez d’être torturé par vos pensées douloureuses et apprenez à les remplacer  » et « Apprenez le pouvoir de la désintrication cognitive : laisser passer les pensées inutiles et améliorer la santé psychologique » .

3. Pratiquez la méditation du Souffle de la compassion

Trouvez un endroit tranquille, restez immobile et centré. Recherchez un endroit confortable où vous assoir ou vous allonger. Puis, suivez votre respiration. En inspirant, visualisez l’amour et l’auto-compassion vous pénétrant tels une lumière dorée. La lumière dorée apparaîtra telle une étincelle au centre exact de votre être, et avec chaque inhalation elle s’étendra, se déplaçant vers votre tête et tous vos membres.

Vous verrez la lumière dorée vous emplir de la tête aux orteils. Lorsque votre corps tout entier est empli de bonté, d’amour et d’acceptation envers vous-même, remarquez combien vous vous sentez chaud et relaxé. Il s’agit de votre état d’être naturel, vous êtes fait pour de bonnes choses, c’est le carburant avec lequel vous fonctionnez.

4. Travaillez avec un miroir.

Une fois par jour, regardez dans le miroir, trouvez vos yeux et prononcez à haute voix vos nouvelles croyances d’auto-affirmation. Il y a quelque chose de très fort à voir votre propre image affirmer en même temps sa pertinence à voix haute. Lorsque vous le faites, vous renverser consciemment ce qui vous a été infligé par le passé. Ces messages négatifs étaient à l’époque utilisés pour vous rabaisser, et à présent vous choisissez des mots positifs pour vous construire.

Vous pouvez par exemple vous regarder et dire « Je peux être aimé, j’ai de la valeur, je mérite la gentillesse et le respect. Je suis un être humain unique et valable ».

Au fil du temps, avec de la persévérance et des répétitions quotidiennes, ces mots pouvant donner l’impression au début d’être étrangers, prendront racine et deviendront votre nouvelle croyance par défaut.

5. Choisissez un comportement s’alignant avec vos nouvelles croyances d’affirmation.

Votre dernière étape est d’aligner votre comportement sur vos nouvelles croyances positives choisies. Des croyances sans action sont inutiles, et chaque choix compte. A chaque fois que vous choisissez d’arroser votre croyance nouvellement plantée en alignant dessus votre comportement, vous fortifiez votre propre valeur et pertinence.

Toutefois, si vous choisissez un comportement qui sape vos croyances nouvellement adoptées, vous les affaiblissez. L’un de mes dictons favoris est « Les choix deviennent des comportements, les comportements deviennent des habitudes, les habitudes deviennent une identité et une identité devient une personnalité « . Vous renforcerez votre nouvelle habitude de pensée, ou vous l’affaiblirez, un choix à la fois.

Si vous choisissez de la renforcer régulièrement, avec persévérance et discipline, cette nouvelle manière de penser deviendra qui vous êtes, ce sera votre identité. Vous serez une personne aimante, gentille et supportrice envers vous-même. Et lorsque ceci se produit, il n’y aura plus de limites pour vous.

happiness-badge-transparent

Cet article fait partie de la série "Créer le bonheur", votre source d'inspiration pour entreprendre des changements positifs dans votre vie.

Vous aimez les posts de Daniela ? Abonnez-vous à sa série de blogues :

A PROPOS DE L'AUTEUR

Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Daniela contribue régulièrement au blogue de Blake Psychologie et est l'auteure de la série "Création de bonheur".

En savoir plus sur l'auteur

PLUS D'ARTICLES DANS LA SÉRIE

Publié dans

Mon enfant aîné continue de frapper mon plus jeune enfant, comment puis-je faire en sorte qu’il arrête ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Mon enfant de trois ans insiste pour que je reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme, ce qui peut prendre jusqu’à trois heures ! Que puis-je faire ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Mon enfant a besoin d’une très longue explication avant d’écouter ce que je dis. Je suis fatiguée de devoir m’expliquer pour chaque petite chose, que puis-je faire ?

Par Ms Julieta Aguilera, PhDc

Nos différences sont nos forces : comment une personne différente de vous peut passer du statut de menace à celui d’atout dans votre vie

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Le pouvoir de la désintrication cognitive : comment laisser passer les pensées inutiles et améliorer la santé psychologique

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Vous pouvez être aux commandes : cessez d’être torturé par des pensées pénibles et apprenez à les remplacer

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Votre énoncé de mission : votre boussole intérieure qui vous aidera à rester centré et à garder le cap

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Créer des schémas de pensée sains : votre cerveau ne produit pas la vérité, et une pensée et penser sont deux choses différentes

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

C’est inévitable, choisissez le pardon si vous souhaitez être heureux

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Vous comparer aux autres est le chemin le plus sûr vers la souffrance : comment apprendre à vivre votre vie de la meilleure manière possible

Par Mme. Daniela Beer-Becker, Psychologue

Laissez un commentaire